Vernis à ongles : choisir les moins toxiques

Dans ma quête de consommation plus responsable, je me suis arrêtée sur le maquillage et notamment sur les vernis dont la composition parait compliquée à déchiffrer. Contrairement aux produits de soin pour la peau, on se préoccupe un peu moins des ingrédients que l’on peut trouver dans notre maquillage mais ils peuvent être tout autant, voire encore plus, dangereux pour notre santé !

Pour vous faciliter la tâche, voici donc un résumé de la composition d’un vernis, les ingrédients à bannir et la classification qui permet de reconnaître un vernis moins toxique !

Composition d’un vernis

  • Un agent filmogène : pour créer un film sur l’ongle
  • Des plastifiants : pour rendre le film flexible
  • Des résines : pour donner la brillance et l’adhérence
  • Des pigments : pour apporter de la couleur, peuvent être minéraux ou organiques
  • Des nacres : pour donner l’aspect, peuvent être naturelles ou synthétiques
  • Un agent rhéologique : pour figer le vernis sur l’ongle
  • Des solvants volatils : pour rendre le film liquide et faciliter l’application

Sans surprise, la plupart des ingrédients utilisés sont toxiques.

Spoiler alert : il n’existe pas de vernis non toxique, mais il y a une hiérarchie qui permet de « classer » les vernis, des moins toxiques au plus dangereux.

 

TOP 8 des ingrédients à éviter

Si vous croisez ces ingrédients dans vos vernis, passez votre chemin. Entre perturbateurs endocriniens, cancérigènes, irritants, allergisants, on préfèrera éviter !

  • Formaldéhyde : un durcisseur cancérogène et allergisant (interdit en Europe mais peut être présent dans certains vernis importés)
  • Toluène : un solvant irritant, neuro-toxique et perturbateur endocrinien suspecté
  • Dibutly Phtalate (ou DBP) : un plastifiant perturbateur endocrinien
  • Xylène : un solvant irritant (notamment pour les yeux, la peau et les poumons) et neuro-toxique.
  • Camphre synthétique : un assouplissant perturbateur endocrinien et irritant
  • Résine de Formaldéhyde : une résine irritante et potentiellement cancérogène et allergisante
  • Parabens : des conservateurs ou plastifiants perturbateurs endocriniens
  • Colophane : un liant allergisant et irrtant

Une fois qu’on a mis tout ça sur la table, on fait quoi ? On ne voudrait pas aller jusqu’à bannir l’utilisation des vernis à ongles ! Il existe un classement qui permet de reconnaître les vernis les moins toxiques.

Classification des vernis les moins toxiques

Ce classement ne garantit pas l’absence de toute substance toxique mais permet d’éliminer les plus dangereuse. Elle se construit comme ceci :

3-FREE : sans formaldéhyde, sans toluène et sans DBP

4-FREE : sans formaldéhyde, sans toluène, sans DBP et sans camphre

5-FREE : sans formaldéhyde, sans toluène, sans DBP, sans camphre et sans xylène

6-FREE : sans formaldéhyde, sans toluène, sans DBP, sans camphre, sans xylène et sans résine de formaldéhyde

7-FREE : sans formaldéhyde, sans toluène, sans DBP, sans camphre, sans xylène, sans résine de formaldéhyde et sans paraben

8-FREE : sans formaldéhyde, sans toluène, sans DBP, sans camphre, sans xylène, sans résine de formaldéhyde, sans paraben et sans colophane

Vous l’aurez compris, plus on avance dans le classement, moins il y a d’ingrédients nocifs.

Petit disclaimer : les classements de ces ingrédients et l’ordre d’apparition dans les x-FREE diffèrent selon les sources et les marques mais pour être tranquilles, je vous recommande d’utiliser des vernis 7-FREE et au-delà (on va jusqu’au 14-FREE).

Stay tuned, je vous prépare un article sur nos marques de vernis préférées !

Articles recommandés

1 commentaire

  1. […] notre article sur la composition des vernis, je vous faisais un tour d’horizon des ingrédients à bannir. Comme nous l’avons vu, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le mouvement !


Follow us!