Le label OCS : une garantie d’une matière première bio

ocs

Le label OCS (ou Organic Content Standard), est un label garantissant la teneur en fibres biologiques d’un produit ou d’un composant.

OCS : 3 déclinaisons possibles

  • Organic 100 Content Standard
    • « Made with/Contains 100% Organically Grown Material » signifie que le produit contient 100% de matières biologiques ;
    • « Made with/Contains 95% Organically Grown Material » signifie que le produit contient au moins 95% de matières biologiques.
  • Organic Blended Content Standard
    • « Made with/Contains x% Organically Grown Material » signifie que le produit contient entre 5 et 95 % de matières biologiques.

Que certifie le label OCS ?

Le label OCS s’applique à n’importe quel produit non alimentaire. Il garantit que le produit (ou le composant) est fait à plus de 95% de matières premières biologiques. Si juste une partie du produit est certifié OCS, il doit en être explicitement fait mention. Ex : Toile en coton OCS / Semelle en caoutchouc naturel pour des sneakers.

Cahier des charges

Exigence environnementale

  • Absence de pesticides et d’engrais chimiques ;
  • Absence d’OGM (enquête si des résidus sont retrouvés) ;
  • Garantie que la matière première vient d’une ferme certifiée :
    • IFOAM
    • USDA’s National Organic Program (NOP)
    • Regulation (EC) 834/2007 & EU 2018/848
    • Tout autre standard bio approuvé par l’IFOAM Family of Standards.

Attention, ce label certifie la matière première uniquement. Même si des précautions sont apportées pour la manipulation et le stockage de ces matières premières dans des usines ne travaillant pas que des matières premières labellisées OCS, le label ne garantit pas l’exemption de produit chimique tout au long de la chaine de production.

Exigence sociale

Attention, OCS n’est pas un label social !

Qui certifie ?

Le label OCS est détenu par Textile Exchange, une organisation internationale sans but lucratif, qui vise à participer à l’amélioration de la filière textile.

Qui est certifié ?

Toute la chaine de production (mis à part les fermes agricoles), la marque et les détaillants. A noter que la marque n’a pas besoin d’être labellisée si elle vend en propre.


Pour aller plus loin :

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le mouvement !


Follow us!