Déodorant : comment choisir ?

Parlons transpiration ! Le choix de son déodorant est important et on trouve de tout, difficile de s’y retrouver et nous sommes là pour vous aider.

Déodorant vs. anti-transpirant

Les anti-transpirants

Ils contiennent des actifs qui, comme le nom l’indique, bloquent la transpiration. Mais ne nous réjouissons pas trop vite ! Si l’idée parait séduisante, c’est en réalité une catastrophe pour notre corps car si on transpire c’est qu’il y a une raison.

La transpiration est libérée par les glandes que nous avons sous les aisselles pour plusieurs raisons : réguler la chaleur de notre corps, libérer les toxines et autres déchets et véhiculer nos hormones.

Si on empêche la peau de faire son job, les toxines et autres fluides ne pourront pas être expulsés ce qui peut être la cause d’eczéma, de kystes, d’inflammation, de dérèglements hormonaux mais également de maladies plus graves comme des cancers.

Petite précision : en cas de transpiration excessive, l’origine peut être bien plus profonde et signe d’autres problématiques. N’hésitez pas à aller consulter un médecin car utiliser un anti-transpirant pourrait aggraver la situation.

Les déodorants

Les déodorants, quant à eux, laissent passer la transpiration mais la régulent et éliminent les odeurs. Mais, vous me voyez venir, beaucoup de déodorants sont composés d’ingrédients néfastes pour la santé et pour la peau. La solution est de se tourner vers des déodorants naturels qui ne contiennent ni phtalates, ni parabens, ni alcool, ni silicones, ni sels d’aluminium.

 

Petit point packaging

  • Les aérosols : les pires ! A bannir totalement de vos salles de bains. Ils sont mauvais pour votre santé car à chaque pschit, des particules toxiques restent dans l’air et sont inhalées. Par ailleurs, pour l’environnement c’est la cata, les aérosols seraient responsables de 13% du réchauffement climatique*.
  • Les billes : un peu mieux mais souvent en plastique donc difficilement recyclables. Cependant, certaines marques mettent au point des déo billes en verre et rechargeables.
  • Les sticks : à préférer ceux avec un emballage carton.
  • Les pots : pour un déodorant en pâte à appliquer avec les doigts ou une spatule. Préférer les pots en verre.
  • Les sprays : non, non, pas les aérosols, mais les sprays, de préférence avec un tube en verre.

 

Les déodorants naturels

Alors maintenant que tout ça est dit, qu’est-ce qu’on choisit ?

Concernant les principes actifs, voici ceux qui sont souvent utilisés pour les déodorants naturels :

  • le bicarbonate de sodium (ou de soude) : neutralise les odeurs efficacement, est biodégradable et évite aux vêtements de virer au jaune.
  • les huiles essentielles : éliminent les bactéries responsables des mauvaises odeurs, régulent la transpiration et absorbent l’humidité. Privilégier les huiles essentielles de tea tree, palmarosa, sauge, menthe, rose, entre autres.

De manière générale, n’hésitez pas à faire des roulements dans vos déodorants pour éviter que votre corps ne s’habitue à la formule.

Nos chouchous

Les déodorants en pâte de Clémence et Vivien (50gr – à partir 7,90€) : plusieurs senteurs, certains pour les peaux sensibles ou pour les femmes enceintes.

Le déodorant en spray de Cozie (50ml – 10,50€) : spray avec un effet fraîcheur aux huiles essentielles de menthe poivrée, menthe verte et sauge.

Le déodorant en pâte de Soapwalla (57gr – à partir de 19,90€) : au tea tree ou au citrus, nos deux coups de coeur, très efficaces.

Les déodorants en pâte d’Endro (50ml – 9€) : quatre senteurs différentes.

 

*https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/pollution-aerosols-polluent-ils-encore-savoir-3890/

 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le mouvement !


Follow us!